Les outils préhistoriques d' Egypte

Egypte outils Préhistoriques. En Egypte antique, de nombreux outils préhistoriques en pierre et d'autres petits objets ont été découverts. Les ustensiles en pierre constituent une autre catégorie importante d'objets en silex de l' Egypte préhistoriques. A côté d'une multitudes d' outils de travail comme haches, forets, scies, burins et racloirs, on fabrique des outils agricoles : faucilles, armes de chasse (pointes de flèche et de lance). L'industrie préhistoriques du silex, en Egypte ancienne, permet la fabrication de lames au début du Néolithique. Poinçons, aiguilles, pointes de harpons et toutes sortes de bijoux sont confectionnés en os ou en ivoire, comme ils le seront plus tard en cuivre. Ainsi, les hommes préhistoriques se doteront d'une grande variété d'outils en pierre : les plus grands (haches, herminettes) seront utilisés pour couper et travailler le bois. Quant aux outils à lame, ils serviront à découper viande et poisson. Les instruments à pointe seront les armes de chasse. Parallèlement à la production de céramique avait déjà commencé très tôt en Egypte la fabrication de vases en pierre. Nous en connaissons les plus anciens exemples par les sites néolithiques. Leur véritable apogée, particulièrement dans l'emploi de pierres dures de toutes sortes, se situe toutefois au Chalcolithique. Les matières premières préférées pour ces vases, qui n'étaient certainement pas destinés à un usage quotidien, étaient le basalte, le schiste, la calcite et les brèches bigarrées. De tels vases furent exécutés jusque sous l'Ancien Empire, mais ils cédèrent peu à peu la place aux vases d'albâtre. Les ustensiles en pierre constituent une autre catégorie importante d'objets de la préhistoire égyptienne. Leur variété et leur fréquence montrent le rôle central qu'occupa le silex comme matière première jusque loin dans les temps dynastiques. A côté de multiples types d'outils de travail comme des haches, des forets, des scies, des burins et des racloirs, on confectionna des outils agricoles, comme des faucilles, ainsi que des armes de chasse„comme des pointes de flèche et des pointes de lance. Des armes d'apparat et des couteaux sacrificiels s'y ajoutèrent, surtout à la fin de la préhistoire. L'industrie du silex, en Egypte, alla de la fabrication de lames au début du Néolithique, en passant par les cultures aux outils sur nucleus du Néolithique classique, jusqu'aux outils de la préhistoire tardive qui, de nouveau, se font le plus souvent à partir de lames. Bien moins abondantes que les trouvailles d'ustensiles en pierre sont celles des objets d'os, d'ivoire et de métal. Les objets de métal, en cas de détérioration ou de forte usure, étaient refondus en raison de la valeur du matériau ; ils sont donc, par rapport à leur signification réelle, sous-représentés dans le matériel archéologique. Au fond, les ustensiles en métal égyptiens du Chalcolithique remplacent, avant tout, les ustensiles en os du Néolithique, c'est-à-dire des formes qui ne sont pas réalisables en pierre. Alênes, aiguilles, pointes de harpons et toutes sortes de bijoux furent confectionnés en os et en ivoire, comme ils le furent plus tard également en cuivre.

L'agriculture en egypte